Les Victoires de la musique, réellement ?

Désolé les amis si j’en froisse un ou deux, mais je préfère le dire de suite, les amoureux de la musique se moque sérieusement des Victoires de la Musique

Depuis la création en 1985, Les Victoires de la musique n’ont jamais invité des présentateurs spécialistes de la musique, mais des personnes comme Michel Drucker, Nagui, Patrick Sabatier, Jean-Luc Delarue… Bref, pas de quoi avoir une critique de qualité, même si ces personnes plaisent aux français, mais cherche t-on un animateur lambda ou quelqu’un qui connait un minimum la musique ?
Ensuite les catégories surprennent franchement avec Lilly Wood & The Prick est pressentie dans la catégorie « Artiste interprète féminine », alors que c’est un duo mixte d’une chanteuse et d’un guitariste. Ensuite le groupe Elephanz se retrouve dans la catégorie « Album de musique électronique ou dance de l’année », bien que cela ne soit pas un groupe de musique électronique et encore moins de dance. Ce n’est pas une nouveauté, souvenez-vous, en 1991, MC Solaar recevait le prix de « Meilleur groupe ». Puis un an plus tard, Robert Charlebois obtiendra le titre « Album Musique du Monde ». Enfin, en 2013 c’est Raphael qui participera à la compétition pour « l’Album Rock de l’année ».
Victoires de la Musique
J’aime la France et ce que l’on fait, mais il est parfois utile de regarder derrière les frontières et je dois dire que les Américains faisaient mieux il y a quelques semaines aux Grammy Awards avec Paul McCartney, Ringo Starr et la momie Yoko Ono qui dansaient sur «Get Lucky» des Daft Punk. D’ailleurs, vous pouvez découvrir ici des pistes d’explications de la non présence des Daft Punk aux Victoire de la musique.

Comments are closed.